Une journée de sauvetage en Méditerranée

SOS Méditerranée logo
SOS Méditerranée
Provence-Alpes-Côte d’Azur
27kit·s d'accueil pour un.e rescapé.e
34 difts
50 € = 1 kit·s d'accueil pour un.e rescapé.e
Pourquoi on aime ?

On aime cette asso qui se bat sans relâche depuis la crise des migrants de 2015, qui nous avait tous et toutes bouleversé.es, afin de préserver des vies et limiter la catastrophe humanitaire.

Le défi

Solidarité internationaleSolidarité
A la suite de l’arrêt de l’opération Mare Nostrum en 2014, qui garantissait des moyens de sauvetages nécessaires, cette vaste zone humanitaire fut désinvestie par les pouvoirs publics, la laissant sans moyen de sauvetage. 
 
Depuis 2014, d’après l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations), 28 021 personnes ont perdu la vie dans la Méditerranée à bord d’embarcations impropres à la navigation.

En 2022, au moins 2406 personnes sont décédées en Méditerranée centrale alors qu’elles tentaient de fuir la Libye et ses conditions de vie inhumaines maintes fois dénoncées par l’ONU. 
 
Aujourd’hui le drame humanitaire qui se joue aux portes de l’Europe s’intensifie et les flux migratoires se complexifient. Poussé par des conditions de vies inhumaines dans leurs pays d’origines, des conflits armés, les changements climatiques et les détentions arbitraires, des dizaines de milliers de personnes tentent la traversée en haute mer dans des embarcations surchargées et impropres à la navigation.

SOS Méditerranée répond au devoir moral et au droit maritime du sauvetage en mer.

Depuis 2016, L’Aquarius puis l’Ocean Viking ont  secouru plus de 38 407 personnes en détresse sur des barques ou des bateaux gonflables.
39506
personnes
ont été secourues par SOS MEDITERANNEE depuis 2015
15
%
des rescapé.e.s sont des femmes
24 000
euros
est le prix d'une journée de sauvetage en mer

La solution

Basée en France, en Allemagne, en Italie et en Suisse, ses actions répondent à un impératif moral et s’inscrivent dans un cadre légal clair : l’obligation d’assistance à toute personne en détresse en mer.

L’association poursuit trois missions :
- SAUVER des vies en mer par des opérations de recherche et sauvetage des embarcations en détresse, dans le respect du droit maritime et du droit international ;
- PROTÉGER et SOIGNER les personnes secourues par des soins d’urgence délivrés à bord, par une écoute et un soutien médico-psychologique ainsi que par un accompagnement vers un lieu sûr où leur vie n’est plus menacée et où leurs besoins élémentaires peuvent être satisfaits ;
- TÉMOIGNER de la situation en Méditerranée et sensibiliser le grand public, les institutions et les gouvernements à ce drame humanitaire qui se déroule aux portes de l’Europe.                                  

Grâce à la mobilisation citoyenne, le premier bateau a pu être affrété en 2016 pour répondre à l’urgence humanitaire. L’Aquarius jusqu’en 2018, puis l’Ocean Viking, sont des bateaux citoyens financés à 91% par des fonds privés. A bord, des marins-sauveteurs professionnels scrutent la mer et viennent au secours des embarcations, souvent dans des conditions difficiles. Les réfugiés, dont 11% de femmes et 30% de mineurs, reçoivent des soins médicaux et psychologiques jusqu’au débarquement dans un port sûr. L’action de SOS Méditerranée s’effectue toujours en coordination avec les autorités maritimes et dans le strict respect des lois maritimes internationales sur le sauvetage.

Actualités

Voir tout
Première mission de l'année
 Hier après-midi, l’Ocean Viking a secouru 71 personnes d’une embarcation pneumatique surchargée. Un avion de l’ONG Sea-Watch a donné l’alerte aux alentours de 13h30, et notre navire s’est immédiatement dirigé vers la position. 

Arrivées sur place, nos équipes ont constaté la présence d’eau dans l’embarcation, qui menaçait de se retourner. Face à l’urgence de la situation, nous avons évacué sans délai toutes les personnes à bord, parmi lesquelles 5 femmes et 16 mineur.e.s non accompagné.e.s. 

Peu de temps après le sauvetage, les autorités italiennes ont assigné le port de Livourne, à 1 167 km au Nord de l’Italie, pour débarquer les rescapé.e.s. Cette décision nous éloigne de la zone de sauvetage pendant au moins une semaine.

Nous remontons actuellement vers le port de Livourne et nous repartirons vers la zone de sauvetage au plus vite.  

Grâce à votre soutien, nous continuerons notre mission vitale. 

Merci d’être à nos côtés
Première mission de l'année
244 personnes sauvées en 12 heures !
Hier (le 27 décembre), l’Ocean Viking a porté secours à 244 hommes, femmes et enfants en détresse au cours de trois opérations de sauvetage, dans les eaux internationales au large de la Libye.  
  • Aux alentours d’une heure du matin, une opération de sauvetage a alors été lancée à proximité d’un patrouilleur libyen. 122 personnes, dont 8 mineurs non accompagnés, ont pu être secourues. 
  •  Tandis que notre navire se dirigeait vers le nord,  une deuxième embarcation en bois, totalement surchargée, a été repérée. En coordination avec les autorités italiennes, nos équipes ont secouru 106 personnes, dont 8 femmes et 4 enfants. 
  • Quelques moments après, l’ONG Pilotes Volontaires a repéré une barque en fibre de verre en détresse à proximité de notre navire. Nos équipes ont alors pu secourir 16 personnes, toujours en coordination avec les autorités italiennes.  

A l’heure où nous vous écrivons, nos équipes se relaient jour et nuit pour prendre soin des 244 hommes, femmes et enfants à bord. Le navire fait actuellement route vers Bari où nous devrions arriver samedi pour débarquer les naufragés, avant de repartir en mer au plus vite. 
244 personnes sauvées en 12 heures !

Un résultat récent

En 2022, l’Ocean Viking a secouru 2505 personnes en détresse sur des barques ou des bateaux gonflables.

Un objectif de réalisation

L’Ocean Viking peut réaliser une trentaine de sauvetages par an. En 2022 ce sont ainsi 2505 personnes secourues en 45 opérations. En l’absence d’opérations de sauvetage coordonnées par les Etats, sa présence est essentielle et votre financement contribue à assurer une journée supplémentaire de présence en mer. Un soutien précieux et solidaire.

À quoi serviront les dons

SOS Méditerranée s’emploie à déployer des opérations de sauvetage professionnelles et emploie des équipes maritimes et médico-sociales professionnelles à bord comme à terre.

Les dons serviront au renouvellement des gilets de sauvetage (180€ pour 5 gilets de sauvetage), à la distribution de kits d'accueil à bord (50€/kit), la prise en charge à bord pour une personne (100€/journée) ou le coût du fioul en forte augmentation.
«Mieux vaut mourir en mer que d'être obligé de revenir en Libye»
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Certifié par nos soins
Stabilité financière
Innovation
Ambition
Gouvernance
Transparence
Impact systémique
Objectifs de développement durable
healthpeace
En savoir plus
Offrez du sens, simplement.
Offrir des difts