Une journée de sauvetage en Méditerranée

Première mission de l'année  updateSauvetage dans la journée du 29 janvier 2024. Photo de Tess Barthes.

Première mission de l'année

 Hier après-midi, l’Ocean Viking a secouru 71 personnes d’une embarcation pneumatique surchargée. Un avion de l’ONG Sea-Watch a donné l’alerte aux alentours de 13h30, et notre navire s’est immédiatement dirigé vers la position. 

Arrivées sur place, nos équipes ont constaté la présence d’eau dans l’embarcation, qui menaçait de se retourner. Face à l’urgence de la situation, nous avons évacué sans délai toutes les personnes à bord, parmi lesquelles 5 femmes et 16 mineur.e.s non accompagné.e.s. 

Peu de temps après le sauvetage, les autorités italiennes ont assigné le port de Livourne, à 1 167 km au Nord de l’Italie, pour débarquer les rescapé.e.s. Cette décision nous éloigne de la zone de sauvetage pendant au moins une semaine.

Nous remontons actuellement vers le port de Livourne et nous repartirons vers la zone de sauvetage au plus vite.  

Grâce à votre soutien, nous continuerons notre mission vitale. 

Merci d’être à nos côtés

244 personnes sauvées en 12 heures !  updateSauvetage dans la nuit du 26 au 27 décembre. Photo de Alisha Vaya.

244 personnes sauvées en 12 heures !

Hier (le 27 décembre), l’Ocean Viking a porté secours à 244 hommes, femmes et enfants en détresse au cours de trois opérations de sauvetage, dans les eaux internationales au large de la Libye.  
  • Aux alentours d’une heure du matin, une opération de sauvetage a alors été lancée à proximité d’un patrouilleur libyen. 122 personnes, dont 8 mineurs non accompagnés, ont pu être secourues. 
  •  Tandis que notre navire se dirigeait vers le nord,  une deuxième embarcation en bois, totalement surchargée, a été repérée. En coordination avec les autorités italiennes, nos équipes ont secouru 106 personnes, dont 8 femmes et 4 enfants. 
  • Quelques moments après, l’ONG Pilotes Volontaires a repéré une barque en fibre de verre en détresse à proximité de notre navire. Nos équipes ont alors pu secourir 16 personnes, toujours en coordination avec les autorités italiennes.  

A l’heure où nous vous écrivons, nos équipes se relaient jour et nuit pour prendre soin des 244 hommes, femmes et enfants à bord. Le navire fait actuellement route vers Bari où nous devrions arriver samedi pour débarquer les naufragés, avant de repartir en mer au plus vite. 

3 sauvetages en 24 heures  updateSauvetage dans le week-end du 11-12 novembre. Photo de Jérémie Lusseau.

3 sauvetages en 24 heures

Ce week-end, l’Ocean Viking a porté secours à 128 personnes - hommes, femmes et enfants en détresse - au cours de trois opérations de sauvetage, dans les eaux internationales au large de la Libye.

Plusieurs d’entre elles présentaient des brûlures graves dues au carburant présent au fond de l’embarcation et des symptômes d’intoxication. L’une d’elles a perdu connaissance en arrivant sur l’Ocean Viking ; elle a été immédiatement prise en charge par notre équipe médicale et est désormais dans un état stable.

L’Ocean Viking a mis le cap sur le port éloigné d’Ortona, sur la côte adriatique, où les autorités italiennes nous ont instruits de débarquer les 128 personnes rescapées. Alors que les conditions météorologiques se détériorent, il est inacceptable que ces hommes, femmes et enfants, déjà épuisé.e.s par la traversée et par les sévices subis en Libye, aient à supporter 3 jours supplémentaires pour rallier la terre ferme.

Malgré les obstacles, alors que l’hiver approche, les traversées se poursuivent dès que des fenêtres météo le permettent. Nous restons déterminé.e.s et sommes prêt.e.s à poursuivre notre mission. Pour cela, et plus que jamais, nous avons besoin de vous ! 

10 ans de honte

Le 3 octobre 2013, 368 femmes, hommes, enfants perdaient la vie dans un terrible naufrage près de Lampedusa, aux portes de l'Europe. Face à l'Europe. Ce naufrage a choqué le monde. Mais seulement un temps. Car pendant 10 ans, les images de naufrages et de tragédies n'ont pas cessé. Lampedusa a été oubliée.
Cette crise humanitaire en Méditerranée tue. Depuis 2014, au moins 28 000 enfants, femmes et hommes se sont noyé.e.s, dans l'indifférence totale des Etats européens.

500 personnes secourues en 48 heures updateSauvetage dans la nuit du 10 au 11 août 2023. Photo de Camille Martin Juan.

500 personnes secourues en 48 heures

Au cours des dernières 48 heures, nos équipes ont porté secours à plus de 500 personnes en détresse, au cours de 11 sauvetages. Alors que ces personnes sont désormais saines et sauves, nos équipes sont toujours en opération car les alertes continuent.  

Tout a commencé hier matin, lorsque nous avons procédé au sauvetage d’une première embarcation, repérée à la jumelle depuis le pont de l’Ocean Viking, avec 55 personnes à son bord. Les alertes se sont ensuite multipliées et les opérations de sauvetages se sont enchainées sans relâche tout au long de la nuit dernière et se poursuivent encore à l’heure qu’il est. 

Toutes ces opérations sont menées sous la coordination des autorités italiennes et en coopération avec d’autres navires d'ONG présents sur place. 
Ces chiffres étourdissants témoignent de la situation humanitaire catastrophique en Méditerranée et de l’extrême nécessité d'augmenter les moyens de recherche et de sauvetage sur cette zone.  

Face à l’urgence absolue, notre mission vitale doit continuer. Pour cela, et plus que jamais, nous avons besoin de vous ! 

Offrez du sens, simplement.
Offrir des difts