Une innovation pour transformer les déchets plastiques en source d’énergie

Des nasses de pêche broyées !  update

Des nasses de pêche broyées !

On vous en parlait la dernière fois : nous avons reçu un colis en provenance de Kerkennah ! En effet, les pêcheurs de cette île de Tunisie, souvent non sensibilisés aux enjeux des impacts de la pollution plastique sur la biodiversité marine, abandonnent leurs nasses en plastique au fond de la Méditerranée. 
L'objectif ? S'assurer de la compatibilité de notre Chrysalis avec ce gisement et organiser la collecte en amont de cette source de plastique. Ces dernières semaines, les équipes ont procédé à la phase de broyage des nasses. 

Un colis en provenance de Kerkennah ! update

Un colis en provenance de Kerkennah !

En attendant l'installation de la Chrysalis sur l'île de Kerkennah, nous poursuivons nos essais sur les nasses de pêche. En effet, un colis contenant des échantillons de déchets plastiques en provenance de la Tunisie devrait bientôt arriver dans notre atelier. L'objectif ? Inciter les pêcheurs à sortir les nasses de pêche de la Méditerranée pour les valoriser en énergie, directement utilisable dans leurs bateaux. 

Une visite à Kerkennah !  update

Une visite à Kerkennah !

Accompagnée par notre partenaire SMILO, une partie de l’équipe d’Earthwake était en juin dernier en Tunisie pour suivre l’avancée du projet Plast’île. L’un des objectifs de ce projet est l’installation d’une Chrysalis sur l’île de Kerkennah pour valoriser les nasses de pêche en plastique abandonnées en mer.

Au programme de ce déplacement : une visite du site potentiel d’implantation de la machine en partenariat, une visite du site de broyage de ANGED, une sortie en mer avec des représentants des pêcheurs, une réunion avec le Comité insulaire et la participation à un événement de nettoyage des plages de Ramla.

Des essais de pyrolyse sur les nasses de pêche en plastique !  update

Des essais de pyrolyse sur les nasses de pêche en plastique !

L'installation d'une Chrysalis sur les îles de Kerkennah, en Tunisie, a vocation à trouver des solutions à l'abandon des nasses de pêche en plastique en mer. En effet, la pêche est au cœur de la vie insulaire à Kerkennah : plus des deux tiers de la population vivent actuellement des activités marines. On estime à 2500 le nombre de pêcheurs sur cette île. 

Grâce à votre soutien, nous avons réalisé des essais de pyrolyse sur des nasses de pêche plastique ayant séjourné dans la Méditerranée. Ces tests sont très concluants, démontrant la compatibilité de ces déchets avec notre équipement Chrysalis.

Merci encore pour votre mobilisation, notamment dans le cadre de l'opération #UnCadeauPourLaTerre.

La fabrication de la Chrysalis pour Kerkennah avance bien !  updateFabrication des conteneurs de la Chrysalis pour Kerkennah en cours

La fabrication de la Chrysalis pour Kerkennah avance bien !

Nous souhaitons installer une Chrysalis à Kerkennah en Tunisie afin de valoriser les nasses de pêche en plastique abandonnées en mer en énergie directement utilisable pour les bateaux de pêche. Grâce à votre soutien, nous avançons sur la fabrication de l'équipement dans notre atelier du Vaucluse. La Chrysalis sera composée de deux conteneurs : un conteneur pour la pyrolyse des déchets plastiques difficilement recyclables et un conteneur pour le stockage et la bonification du carburant. 

Offrez du sens, simplement.
Offrir des difts